Sucre – Noël au bout du monde

Nous arrivons à Sucre à 5h30. La place principale est déserte. Seuls les premiers rayons de soleil de la journée viennent nous tenir compagnie. On attend que le premier café ouvre, pour se réchauffer, et annoncer à notre hôte via la wifi du café que nous sommes arrivés !

La place centrale déserte au petit matin

On s’installe chez Valeria, notre hôte pour 6 nuits, une bolivienne vivant avec ses 2 enfants.

On part ensuite à l’assaut de Sucre, capitale constitutionnelle, considérée comme la plus belle ville de Bolivie, et inscrite au patrimoine mondiale de l’Humanité.

La ville est magnifique, à l’image de son architecture coloniale blanche.

Les familles les plus pauvres (et surtout les enfants) font la queue pour recevoir un cadeau de la préfecture le jour de Noël

Le mirador permet d’avoir une belle vue sur la ville :

La nuit, on apprécie les décorations de Noël dans les parcs et places de Sucre.

Une réplique (assez moche) de la tour Eiffel réalisée par ce cher Gustave lui-même

La préfecture, légèrement décorée

Un tunnel de lumière dans le parc Bolivar

La fontaine du parc Bolivar

Beaucoup d’excursions sont proposées dans les alentours ! En effet, il y a plein de traces de dinosaures bien conservées tout autour de la ville, et les agences en ont créé un business juteux !

On préfère opter pour une randonnée d’une journée pour aller voir le cratère acheter du cialis en ligne de Maragua.

On y rencontre un couple de français (oui encore des français !) Elodie et Gabriel, voyageant pour un an autour du globe. On grimpe tous dans le 4×4 avec notre guide Ana et sa fille Camille. 35 km plus loin, on atteint la chapelle de Chatquila, point de départ de notre randonnée, environ 5 km le long du chemin des Incas, à 3700m d’altitude.

La randonnée n’est pas très difficile, nous ne faisons que descendre, mais les couleurs sont splendides.

On s’arrête déjeuner dans le village de Maragua, dans le jardin d’un habitant du coin, avant de repartir en direction du centre du cratère, dont l’origine reste encore aujourd’hui un mystère : chute de météorite ou tectonique des plaques.

Le village de Maragua

Le paysage est aride (il n’y a pas beaucoup d’arbre), mais le village abrite une cascade et la grotte du diable.

 On continue de se promener jusqu’à ces dunes rouges, avant de prendre la route du retour.

p1130773

Le soir, on se retrouve autour de plats de saison dans le restaurant d’Ana et Christian, son mari : fondue et tartiflette !

En plus de bons repas, nous passons une super soirée en compagnie de nos hôtes. Une chose est sûre, ils nous marquerons!

On fait la connaissance d’autres couples, également en voyage tout autour du monde. 

On décide de tous se retrouver le lendemain pour le réveillon.

Sylvain et Vincent, qu’on avait quitté sur l’Isla Del Sol, viennent d’arriver à Sucre, et nous rejoignent aussi pour Noël !

On se retrouve donc à 11 dans un des rares restaurants ouvert le 24 au soir : très sympa !

On décide de prolonger notre séjour à Sucre pour se rendre aux 7 cascades, à quelques km de Sucre, accessible en transport en commun. Malgré la sécheresse, il reste encore de l’eau :

 

Le lendemain, nous prenons un bus pour Potosi, 3h30 plus au sud !

5 réponses à “Sucre – Noël au bout du monde”

  1. MDL dit :

    Difficile de voyager incognito même au bout du monde…..on finirait par croire que notre planète est minuscule…..ou que l Amérique du Sud est devenue la destination prisée des français!
    Ici le thermomètre flirte avec le zéro….et je ne mets pas un orteil dans la Manche de peur de le voir se transformer en glaçon!
    Donc profitez bien de ce beau temps et de ses magnifiques paysages.
    Merci pour vos commentaires economico-politico-socio-geographico-historiques qui apportent un réel plus a votre reportage.
    Bises

  2. IB dit :

    Cool…….bizarre de te voir dans l’eau alors qu’ici, on se gèle…..!
    Bisous

  3. Elodie et gab dit :

    Rohh vous dénigrÄ— encore cette belle tour effeil! 😉 je remarque vous avez oublié l’épisode des chiens enragés dans votre recit ^^ Vous êtes où maintenant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *