San Pedro de Atacama

Nous quittons donc la Bolivie avec des images plein la tĂȘte, mais pas mĂ©contents de quitter les boliviens.

Il faut sans cesse ĂȘtre sur ses gardes. Entres les locaux qui essaient immanquablement de nous arnaquer (les  cartes allĂ©chantes des restaurants qui proposent une trentaine de plats alors qu’ils n’ont finalement que des pĂątes au beurre, les boliviens qui prĂ©fĂšrent donner de fausses indications plutĂŽt que d’avouer qu’ils ne savent pas, les taxis qui nous dĂ©posent Ă  1,5 km de l’endroit demandĂ© en certifiant (toujours avec le sourire) que c’est ici, les commerçants qui font semblant d’oublier de rendre la monnaie, les prix indiquĂ©s nulle part et qui se font Ă  la tĂȘte du clients (et donc plus cher avec nos tĂȘtes de gringos)


Parmi tous les bus que nous avons pris en Bolivie, un seul est parti Ă  l’heure. Les autres sont partis avec 30 min, 1h, 2h de retard.. Palme d’or pour notre dernier trajet : La compagnie nous demande de venir Ă  3h30 du matin pour un dĂ©part prĂ©vu Ă  4h
. Nous partirons finalement Ă  6h20.

Autre chose de choquant : les dĂ©chets. Le pays est une vraie poubelle. Pour vous donner une idĂ©e de la mentalitĂ© ici, voilĂ  ce qu’on peut lire dans les bus : « Merci de jeter les dĂ©chets par la fenĂȘtre
. »

MĂȘmes dans les endroits reculĂ©s, les paysages sont souvent jonchĂ©s de milliers de bouteilles, canettes, sac plastiques


Les gens vivent parmi les dĂ©chets et semblent ne pas s’en soucier. Il est certain que les mentalitĂ©s Ă©volueront, comme elles ont Ă©voluĂ©es en France, mais ça fait vraiment mal au cƓur de voir les locaux polluer ce si beau pays. Cependant, nous avons aussi rencontrĂ© des gens formidables qui nous laisseront une belle image de la Bolivie.

AprĂšs 2h d’attente Ă  la douane + 2h pour franchir la douane (chien renifleur, fouille intĂ©grale des sacs…), nous sommes enfin au Chili !

Notre premiÚre étape Chilienne : San Pedro de Atacama.

Sûrement une des villes les plus touristiques du Chili, mais un passage presque obligatoire pour tous voyageurs dans ce pays, pour admirer les paysages du désert le plus aride du monde.

Il ne fait pas forcĂ©ment trĂšs chaud (environ 25-30°C), mais l’air est trĂšs sec. Ma gorge est assĂ©chĂ©e en permanence, et nous avons soif tout le temps.

La paisible place centrale

Les prix au Chili se rapprochent des prix en France, mais dans les rĂ©gions touristiques comme ici, les prix explosent. Nous avons donc dĂ» faire des choix parmi les dizaines d’excursions proposĂ©es par les agences.

Nous avons optĂ© pour les 2 principales : les Geysers de Tatio et la VallĂ©e de la Luna, le lendemain et le surlendemain. En arrivant le matin Ă  Atacama, nous avons toute l’aprĂšs-midi de libre et nous dĂ©cidons de louer des vĂ©los pour aller voir le Canyon du diable et un tunnel dĂ©bouchant sur un superbe point de vue :

On se rĂ©veil Ă  4h le lendemain pour aller admirer les fameux Geysers de Tatio, situĂ© Ă  95km d’Atacama. On arrive pour le lever de soleil. Le spectacle est au rendez-vous, mais nous sommes tout de mĂȘme un peu déçu : le site est blindĂ© de touristes, les Geysers sont moins impressionnants que sur les photos des agences qui nous promettaient des fumerolles de 30-40 mĂštres (qui n’en font que 2 ou 3).

Encore hĂ©sitants pour la vallĂ©e de la Lune (prix Ă©levĂ© et la mĂ©tĂ©o qui annonce des orages), on se dĂ©cide Ă  y aller, sĂ©duits par le retour enthousiaste de touristes l’ayant fait la veille. Nous partons Ă  16h pour avoir le temps de visiter la vallĂ©e, avant d’aller admirer le coucher de soleil. C’est magnifique ! Nous sommes vraiment sous le charme et nous ne regrettons pas du tout ce tour !!

 

Notre prochaine Ă©tape sera la Serena, une station balnĂ©aire Chilienne, 1200km plus au sud, au bord de l’ocĂ©an Pacifique.

2 rĂ©ponses Ă  “San Pedro de Atacama”

  1. PB dit :

    Bravo, encore de superbes photos, et des récits qui font envie.
    Quelle richesse cette aventure !! Bises

  2. Emmanuel dit :

    Que de paysages diffĂ©rents qui semblent assez inhospitaliers. C’est la nature Ă  l’Ă©tat sauvage que vous arrivez magnifiquement Ă  capter sur vos photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *